Tondue

Au début, il y a l’envie d’un retour en arrière sur une face occultée de la Libération. La nécessité de redonner un corps et une âme à cette femme humiliée. Recomposer son album de famille, un décor et une histoire. Sans jugement. L’occasion de redonner une voix à cette femme, à toutes les femmes confrontées à la violence des hommes.