Blaise Cendrars / Paris ma ville

En 1954, le mécène et éditeur d’art Teriade propose à Fernand Léger et Blaise Cendrars la réalisation d’un livre de luxe dont ils fourniraient la matière. Objectif : évoquer, l’un l’autre, par la grâce de son art, l’inspirante ville-lumière. Accepté avec enthousiasme, le pécule fut dépensé en de joyeuses équipées qui les conduisit de Montparnasse au Moulin-Rouge avec ses spectacles de french-cancan.

Cendrars nous raconte donc ses dernières soirées avec Fernand léger, notamment ce fameux soir du 14 janvier 1934 « Chez Marianne » où ils apprendront, en présence de nombreux aviateurs, le décès accidentel de Maurice Noguès, au retour d'un trajet Saïgon-Paris. Puis Cendrars décrit Léger, homme pacifique et grand tombeur de femmes. L’aventure se terminera à Gif-sur-Yvette, où Fernand Léger mourut brusquement, au moment même où il mettait la dernière main à ses lithos.

L’ouvrage sera édité à l’occasion du centenaire de la naissance de Blaise Cendrars en 1987.

Voix : Philippe Bertin, Agnès Lalle

Piano : Claire Lavandier