Exposition coloniale

Enclavé dans le bois de Vincennes, à la limite de Nogent, le jardin d’agronomie tropicale offre au regard les vestiges précieux de l’expo coloniale de 1907, fréquentée par deux millions de visiteurs de mai à octobre de cette année-là.

Les derniers pavillons témoignent d’une époque révolue où tentait de s’imposer une culture coloniale controversée, placée sous le signe de la civilisation, de la grandeur nationale, de la science et du progrès.

L’aspect fantasmatique des surimpressions réalisées à la prise de vue, (au format 6x6) permet notamment de rappeler que les familles venues des colonies devenaient les figurants d’un imaginaire et d’une histoire qui n’étaient pas les leurs.