Hiroshima

"Comment sauvegarder la catastrophe,

pour que reste lisible sa valeur testamentaire ? "

 

Les photos de Philippe Bertin bouleversent notre attente de la preuve par l'image ; elles mettent en crise le visible de Hiroshima installé dans nos yeux par les photos d'histoire.

 Sur fond d'épouvante, elles épousent la question centrale du devenir des êtres et des choses dans le temps de Hiroshima. Nous comprenons alors que ces photos sont, comme venues du fond de notre mémoire, juste celles de la seconde d'avant, juste celles d'un laps infime de la vie à Hiroshima avant l'éblouissement atomique.

 

Alors nous nous souvenons de cet instant de vieillissement éclair en lequel s'est abolie notre humanité ». Extrait du livre préfacé par Anne-Marie Garat.