Pierre Peuchmaurd / Giroflées

La discrétion de ce « témoin élégant » ne l’empêche pas d’être tenu, par quelques-uns, pour l’un des plus grands poètes français.

Résolument surréaliste quand l’heure n’y était plus forcément, l’homme, né en 1948, demeura fidèle à cette famille et œuvra discrètement, toujours dans et pour le maillage des amitiés fertiles, maillage résistant à cette grise époque, maillage dont la trace exquise fournit l’exemple d’une manière de vivre, d’aimer, de créer.

« La poésie – ou plutôt le poème – précise-t-il, ne doit rien au rêve. A la rêverie, peut-être, si vous voulez. En vérité, je ne crois pas qu’elle se fasse ailleurs que sur les lèvres, dans la voix, au hasard de sa venue qui, chez moi, se produit presque toujours en marchant et à l’aperçu, à l’entrevu de quelque chose. De quelque chose de réel. »

Voix : Philippe Bertin

Clarinettes : Aurélie Pichon

Giroflées, Pierre Mainard éditeur, 2017

Peuchmaurd2_.jpg