Rudolf Leonhard / Le feu aux barbelés

Installé depuis 1928 en France, où il a passé près d’un tiers de son existence, et dont il connaissait et admirait la langue et la culture, Rudolf Leonhard (1889-1953) est l’un des principaux écrivains allemands exilés en France pendant la Seconde Guerre mondiale et une grande figure de la Résistance.

 

Les conditions difficiles d’internement au camp du Vernet dans l’Ariège, puis à la prison de Castres, la conscience du combat à mener sur le front des idées comme les bribes de vie qui lui parviennent de l’extérieur donnent naissance à une écriture poétique au service d’un idéal de résistance et d’humanité.

rudolph.png

Voix : Philippe Bertin

Nyckelharpa, contrebasse :

Ingrid Obled

ou 

Contrebasse : Gabrielle Randrian Koehlhoeffer

La sélection des textes est issue de l’ouvrage : Le feu aux barbelés, (éditions Le Pérégrinateur, 2020), traduits par Catherine Mazellier-Lajarrige et Jacques Lajarrige (rches à l’initiative du Centre de recherches et d’études germaniques (CREG), université Toulouse Jean Jaurès. Elle s’inscrit dans des recherches à l’initiative du Centre de recherches et d’études germaniques (CREG), université Toulouse Jean Jaurès.